photo

BONNE NOUVELLE : UN MÉDICAMENT SERA BIENTÔT UTILISÉ POUR COMBATTRE LA COVID-19 AU QUÉBEC

Depuis plus de 11 mois, nous sommes plongés dans des restrictions sanitaires, le confinement et le couvre-feu pour venir à bout de cette pandémie, que personne ne s'attendait à voir aussi destructive et qui allait changer notre mode de vie au quotidien et à long terme.

Certes, rien n'est facile pour chacun d'entre nous pour diverses raisons et nous avons tous hâte de passer à autre chose et ainsi reprendre un cours de vie « normal ».

Assurément, rien n'est encore gagné, mais force est d'admettre que les jours meilleurs semblent être plus près qu'il y a plusieurs mois.

En effet, avec l'arrivée des vaccins Pfizer et Moderna, dont les personnes en CHSLD ont pu bénéficier d'une première dose ainsi qu'une partie du personnel des soins de santé, cela permettra d'immuniser une proportion de la population les plus à risque de contracter le virus et/ou être victimes de complications plus sévères, voire fatales.

image

La colchicine pour réduire le nombre de personnes hospitalisées

À l'heure actuelle, le système de santé est fragile, et la mire de notre gouvernement est de réduire au maximum les hospitalisations aux soins intensifs dues à des complications au coronavirus.

Voilà qu'un médicament déjà homologué au Canada pourrait bientôt être utilisé pour combattre la COVID-19, selon le directeur de la santé publique, Dr Arruda, comme le rapporte Radio-Canada, sous la plume d'Alain Rochefort.

Une étude de l'Institut de cardiologie de Montréal montre que cet anti-inflammatoire, qui combat notamment la goutte et les péricardites, peut aussi réduire considérablement le nombre de personnes hospitalisées en raison de la COVID-19.



La santé publique attend les résultats de ses propres analyses avant de recommander la colchicine, mais le Dr Arruda ne cache pas son enthousiasme devant cette possibilité.

« Quand tu prends ce médicament-là, ça diminue de beaucoup le nombre d'hospitalisations, la nécessité d'aller aux soins intensifs et les complications. Ça agit sur les tempêtes pulmonaires. Donc, ça va diminuer l'impact sur le système de soins. C'est une excellente nouvelle. » - Dr Arruda, à l'émission Première heure.

Comme mentionné plus haut, rien n'est encore gagné, mais ça fait du bien un peu de positif, non?

Source : Radio-Canada
MÉLO ❤
25 JANVIER 2021  (18H48)
QUIZ SUR BEACHNEWS
image
Qui a le titre de l'homme le plus fort du monde IFSA 2002?
BRIAN SHAW
CHRISTIAN SAVOIE
DWAYNE JOHNSON
HUGO GIRARD