VIDÉOS        QUIZ        POOL HOCKEY        PODCAST              
photo

CONFÉRENCE DE PRESSE DU VENDREDI 23 OCTOBRE

C'est en direct de Québec que la vice-première ministre Geneviève Guilbault s'est adressée aux journalistes, à 13h. Accompagnée du maire de Québec, Régis Labaume, ainsi que du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, elle a fait une mise au point sur la situation de la COVID-19 dans la grande région de Québec, principal foyer d'infection en ce moment.

D'entrée de jeu, elle a fait état d'un relâchement généralisé dans la Capitale-Nationale et dans la Chaudière-Appalaches, qui est directement relié à la forte hausse de cas dans ces régions. Elle a tenu à souligner que l'heure était grave et que l'on devait agir rapidement afin d'éviter que la situation ne s'empire :

« Si on ne se ressaisit pas rapidement, c'est pas compliqué, on s'expose à la possibilité que des citoyens ne puissent plus recevoir de soins. C'est dur, mais c'est la réalité et si on ne casse pas rapidement la 2e vague, imaginez un diagnostic de cancer qui ne puisse pas se faire par manque de personnel. Ce genre de situation peut arriver. »

Elle a donné comme exemple la fermeture de l'unité d'obstétrique d'un hôpital de la région, à cause d'un retrait de personnel ainsi que l'annulation de 40% des chirurgies dans un autre établissement. Elle a aussi spécifié que le système est sous une grande pression.

« Ici, dans la Capitale-Nationale (et c'est loin d'être une fierté), nous sommes les premiers en termes de cas actifs dans toute la province. » Inquiète, elle a lancé son appel en tant que vice-première ministre, mais aussi de citoyenne puisqu'elle habite la ville de Québec : « Je sais que les gens sont fatigués...c'est normal, ça fait 8 mois qu'on est là-dedans, mais c'est important de continuer d'appliquer les règles et de se ressaisir ». Elle a qualifié les prochains jours de « critiques » dans le combat contre le virus, exhortant les citoyens à « redoubler d'efforts » en limitant les contacts et en favorisant le télétravail, afin de ne pas perdre l'accès à des soins de santé de base.

Le maire Régis Labeaume a ensuite pris la parole afin de s'adresser à ses concitoyens :

« Nous sommes à un point de bascule et ce qui est dangereux, avec ca, c'est que ca peux basculer du mauvais côté et vraiment mal aller (...) Les gens sont non seulement fatigués, mais aussi fâchés. Sans savoir nécessairement après quoi ou après qui. Et pour ces gens-là, le message ne passe plus. Malheureusement, nous devons prendre sur nous parce que ça ne partira pas par magie (...) On sait que c'est difficile, mais on n'a pas le choix. Je sais que les gens n'ont plus de ressources psychologiques, mais il faut persister. »

Il a aussi souligné que les gens qui se sentent en détresse ou sur le bord du gouffre peuvent rapidement trouver de l'aide en composant le 211.

Quant à lui, le maire de Lévis a voulu faire le point sur la situation en Chaudière-Appalaches, en mentionnant qu'il y avait plus de 80 milieux en éclosion, soit dans les CHSLD, les Centres de personnes âgées, les milieux de travail et les écoles avec minimum 1 mort par jour, depuis le début de la 2e vague, ce qui est trop, selon le Maire : « L'intérêt collectif comporte aussi l'obligation de fournir un effort de citoyen afin de protéger nos concitoyens, de suivre les règles établies par les autorités, d'accord ou pas. C'est ça, vivre en collectivité ». Il a aussi ajouté que les CSHLD n'avaient que trois éclosions, donc que la transmission communautaire était au coeur de la contamination actuelle, contrairement à la première vague.



La vice-première ministre a ensuite répondu aux questions des journalistes, affirmant que la fermeture des écoles était la « toute dernière chose à faire ». En réponse à une autre journaliste, elle a refusé d'affirmer que la deuxième vague était pire que la première, elle a précisé que la situation est critique et ne vise pas nécessairement la même population et que la situation ne va vraiment pas en s'améliorant.

Bref, le message est clair : les citoyens doivent continuer à respecter les règles et diminuer au maximum les contacts hors de la bulle familiale, porter le masque, garder 2 mètres de distanciation sociale, se laver les mains et si possible, travailler de la maison, remettre nos sorties non essentielles jusqu'à ce que le nombre de cas baisse de façon drastique.
JULIE GAUTHIER
23 OCTOBRE 2020  (14H22)
QUIZ SUR BEACHNEWS
500$ À GAGNER
image
De quel groupe Dave Grohl était-il le guitariste?
ALICE IN CHAINS
NIRVANA
PEARL JAM
RADIOHEAD
BeachNewsEveryday.com
photo
VOICI LA NOUVELLE PUBLICITÉ MAXI DE NOËL DE MARTIN MATTE
BeachNewsEveryday.com
photo
UNE VENGEANCE DIABOLIQUE DANS UN AVION 😈
BeachNewsEveryday.com
photo
« LIBERTÉ! » DES COMPLOTISTES MANIFESTENT POUR LA DESTITUTION DU GOUVERNEMENT
BeachNewsEveryday.com
photo
MESDAMES, CETTE APPLICATION EST VOTRE CHANCE DE PASSER UN MESSAGE SUBTIL À VOTRE COPAIN 😉
BeachNewsEveryday.com
photo
IL ESSAYE DE METTRE DE L'EAU AU NIVEAU 😂
BeachNewsEveryday.com
photo
CETTE FEMME DÉTRUIT DES CENTAINES DE BOUTEILLES D’ALCOOL 😳