logo           VIDÉOS     QUIZ     PODCAST        
photo

DES CAS DE COVID-19 CHEZ OLYMEL: UNE DEUXIÈME USINE EN ÉCLOSION

Une éclosion s'est déclarée à l'usine Olymel de Princeville, où 14 personnes ont été déclarées positives à la COVID. C'est la deuxième fois que Olymel est aux prises avec des éclosions dans ses usines. La première fois c'était à l'usine de Vallée-Jonction, où 122 personnes ont contracté le virus.

À titre préventif, il y aura un dépistage massif pour les 120 employés de l'usine de Princeville dans la section de l'abattage et de la découpe des viandes.

On pouvait lire dans un communiqué: « La direction de la santé publique du CIUSSS Mauricie-et-Centre-du-Québec et la direction d’Olymel espèrent ainsi endiguer la propagation du coronavirus à cette usine », précise un communiqué.

À l'instar de l'usine de Vallée-Jonction, les mesures sanitaires de base avaient été bien respectées dans l'usine de Princeville, mais Olymel mettra en place des nouvelles mesures pour endiguer la nouvelle éclosion des 370 employés de Princeville. Ils ont expliqué en quoi consistait le plan dans un communiqué: « [Le plan] vise trois grands objectifs, soit : favoriser la déclaration des symptômes, éliminer les croisements et les attroupements dans les lieux communs au sein de l’usine et sur son périmètre extérieur et finalement informer et offrir des services pour diminuer les risques associés au covoiturage ».

Usine de Vallée-Jonction

Ils ont employé une infirmière pour faire un suivi des symptômes de tous les employés. Rappelons que la semaine dernière, un employé de Olymel de Vallée-Jonction est décédé de la COVID. Le CISSS affirme: « Il importe de préciser qu’il n’y a pas d’enquête du coroner. Toutefois, une demande d’autopsie a été adressée par la famille ».

Dans l'usine de Vallée-Jonction, les activités continuent même si elles sont ralenties. Environ 8000 porcs de moins sont abattus par semaine.

Le porte-parole d'Olymel, Richard Vigneault, tient à souligner: « Je ne minimise pas l’affaire, on n’est pas à l’abri du virus, mais on est prudents. On est extrêmement désolés et on sympathise avec les employés qui ont reçu un diagnostic de COVID et qui sont en guérison. On a pris avec les autorités de santé publique une décision qui est d’arrêter le dépistage massif pour le dépistage ciblé. On a mis en oeuvre un plan d’action pour être encore plus efficaces dans le freinage de la propagation du virus à Princeville. On verra où la nouvelle stratégie va nous mener. Ailleurs, c’est contrôlé ».

Notons que l'entreprise Olymel compte 15 000 employés et possède 40 établissements. À part ces deux éclosions majeures, il n'y a que quelques cas dans les autres usines.

Crédit: Le Soleil
ANDRÉE LABELLE
30 OCTOBRE 2020  (23H27)