VIDÉOS        QUIZ        POOL        PODCAST              
VIDÉOS     QUIZ     POOL     PODCAST           MEMBRE
photo

LA VIE OU LA MORT, BIENTÔT ENTRE LES MAINS DE NOS MÉDECINS?

Qui survivra et qui mourra? C'est la question que devront se poser les médecins du Québec si le Protocole de priorisation des patients aux soins intensifs entrait en vigueur. Tous redoutent d'en arriver là et ils sont motivés à tout mettre en oeuvre pour l'éviter.

Depuis le retour des Fêtes, le Québec a noté une hausse importante des hospitalisations liées à la COVID-19. Il a donc été beaucoup question du Protocole. Un trio de priorisation devra être mis sur pied pour venir à bout de ce lourd fardeau. Les équipes seront formées de deux médecins et d'un expert en éthique. Leur rôle sera de trancher entre les malades en attente d'une place aux soins intensifs.

Avant d'en arriver à ce triage, les médecins espèrent voir d'autres solutions être mises en place et de n'avoir recours au protocole qu'en dernière option. D'autres issues seront étudiées : corder les patients dans des gymnases en y alignant des respirateurs et des moniteurs, augmenter le ratio infirmière / patient, mettre à contribution tous les étudiants du domaine de la santé ou même transférer des patients ailleurs au Canada.

Quand verra-t-on le Protocole être appliqué?

Le Protocole de triage ne sera appliqué que si tous les hôpitaux du Québec atteignent 200% de taux d'occupation dans le département des soins intensifs. Il faut également que toutes les procédures et protocoles aient été délestés.

À qui s'adresse le Protocole?

Le Protocole s'adresse uniquement à la clientèle adulte qui a besoin d'être ventilée, qu'ils soient atteints ou non de la COVID-19. S'il est enclenché, tous les patients qui nécessitent des soins intensifs, y compris ceux qui en reçoivent déjà, devront être évalués.

Comment fonctionne l'évaluation?

Un médecin traitant devra effectuer l'évaluation médicale de chaque patient qui nécessite un lit aux soins intensifs et remplir un formulaire. Dans le formulaire, le pronostic à court terme du patient et le temps estimé de sevrage des appareils ventilatoires devront être indiqués. Un second médecin devra valider l'évaluation. Sur le formulaire, aucun nom ne sera inscrit, seulement le numéro d'assurance-maladie.

Lorsqu'il est de garde dans une des équipes de priorisation, le médecin ne pourra être en pratique clinique. Le tout a pour but d'éviter d'être trop près d'un patient et d'altérer son jugement.

Et s'il y a égalité?

Si deux patients ont des pronostics égaux, le Protocole prévoit trois critères pour savoir quel patient mettre en priorité.

D'abord, l'argument du cycle de vie est pris en compte. La personne ayant un plus grand nombre de cycles de vie devant elle aura la priorité. La logique dans cette étape est de laisser la place à quelqu'un qui aurait plus d'expériences et plus d'étapes à vivre dans sa vie.

Si ce principe ne permet pas de trancher, le critère suivant vise à favoriser les travailleurs de la santé.

Si aucun de ces critères n'est rempli, il faut procéder au tirage au sort.

Les traitements se feront quand même

Tout patient qui ne sera pas traité dans les services de soins intensifs recevra tout de même des soins. Ils pourront être, par exemple, transférés aux soins palliatifs.



Un stress énorme pèse sur les frêles épaules du corps médical. Une détresse sans nom commence à poindre son nez. La mise en place du Protocole de priorisation des patients aux soins intensifs peut provoquer des conflits de valeurs chez le personnel soignants. De juin à décembre dernier, 465 demandes d'aide ont été enregistrées par le Programme d'aide aux médecins du Québec, soit une augmentation de 23% par rapport à la même période l'an dernier. Il ne faut surtout pas oublier de consulter s'ils en ressentent le besoin.

Source : La Presse
AMÉLIE DROLET
19 JANVIER 2021  (21H04)
QUIZ SUR BEACHNEWS
500$ À GAGNER
image
Quels sont les effets de l'apesanteur sur le corps humain?
AMÉLIORATION DE LA SANTÉ
AMÉLIORATION DE LA VISION
ATROPHIE MUSCULAIRE
AUCUN EFFET
BeachNewsEveryday.com
photo
JOSH ANDERSON PROVOQUE UN REVIREMENT ET MARQUE SON 9ÈME DE LA SAISON
BeachNewsEveryday.com
photo
VUE DU COCKPIT : TOM BRADY COMPLÈTE UNE PASSE À ROB GRONKOWSKI AVEC LE TROPHÉE VINCE LOMBARDI
BeachNewsEveryday.com
photo
TÉLÉ-QUÉBEC REVIENT SUR L'HISTOIRE DES CHRONIQUES À 5$
BeachNewsEveryday.com
photo
COREY PERRY SE MOQUE DE QUINN HUGHES AVANT DE REMETTRE À JEFF PETRY QUI MARQUE SON DEUXIÈME CE SOIR
BeachNewsEveryday.com
photo
BRENDAN GALLAGHER PROFITE D'UN BEAU JEU DE NICK SUZUKI, ET C'EST 4 À 1 MONTRÉAL
BeachNewsEveryday.com
photo
UN TIR D'UNE PRÉCISION CHIRURGICALE DE JEFF PETRY REDONNE DEUX BUTS D'AVANCE AU CH