photo

LE RETARD ET LES DÉLAIS DE LIVRAISON EN VOIE DE SE RÉSORBER

Débordée par les demandes de livraison, Postes Canada traitait environ 2 millions de colis par jour durant le mois de juin. Cette nouvelle réalité est trois fois plus grande qu’avant la pandémie.

Les délais d’envoi et les retards se sont fait ressentir, ce qui a occasionné plusieurs frustrations chez les citoyens. La situation devrait toutefois se résorber, annonce Nancy Beauchamp, directrice nationale du Syndicat des travailleurs et travailleuses des Postes à Montréal.



La pandémie a fait bondir les achats en ligne. La demande beaucoup plus forte et les mesures sanitaires que les postiers devaient respecter ralentissaient le délai d’envoi. Depuis quelque temps, les centres d’achat et les magasins ont rouvert leurs portes, ce qui diminue la demande.

En début juin, il y avait 320 remorques de colis non traités, aujourd’hui on n’en compte que 80 à Montréal.

En plus de la diminution de la demande, Mme Beauchamp mentionne que l’augmentation de la rapidité du service actuelle est due à l’embauche de travailleurs temporaires, mais également à l’autorisation de faire des heures supplémentaires.

De plus, les employés qui avaient été placés en isolement ou qui avaient un proche infecté sont également revenus travailler. Ce qui a contribué à la diminution des délais de livraison.

« Nous traitons le courrier jour et nuit, y compris les fins de semaine. Les employés se voient offrir des heures supplémentaires volontaires, et de nouveaux postes sont créés. Nous avons également un soutien supplémentaire d'employés temporaires formés. » mentionne la direction de Postes Canada. Celle-ci remercie également tous les Canadiens pour leur patience et leur compréhension.

Crédit : Radio-Canada
MARIE-PIER OUELLET
27 JUIN 2020  (14H42)