VIDÉOS        QUIZ        POOL        PODCAST              
VIDÉOS     QUIZ     POOL     PODCAST           MEMBRE
photo

LES PRIX D'ADOPTION POUR UN CHIOT SONT TROP ÉLEVÉS EN RAISON DE LA FORTE DEMANDE

En raison d'une très forte demande chez les éleveurs et dans les SPCA, les prix pour adopter un petit chien ont monté en flèche. Tout ça même si le chien en question ne vaut pas nécessairement ce fort tarif.

« C’est comme si qu’on disait qu’une auto vaut 400 000 $, déplore Julie Sansregrets, une éleveuse de braques hongrois, à Saint-Lazare, à l’ouest de Montréal. C’est démesuré. Ça ne vaut pas ça. La seule raison pour laquelle ils sont à ce prix-là, c’est à cause de la demande. »

Selon celle-ci, un chien croisé « ne vaut pas plus de 500 $ », soit le montant a peu près de ce que les soins vétérinaires coûtent.

Malheureusement, à l'envers du décor, ce ne sont pas tous les éleveurs qui sont un endroit fiable où se procurer un animal, car plusieurs d'entres eux agissent comme des « usines a chiots » et ne se soucient pas vraiment du bien-être des animaux, mais plus au profit qu'ils vont engendrer.



Pas de carnets de vaccination, pas de stérilisation, plusieurs portées pour les femelles par années, voilà certaines conditions dans lesquelles vivent souvent ces petits chiens.

Depuis le début de la pandémie, la demande d'adoption d'animaux a considérablement augmenté. Mais il faut faire attention à l'endroit où on se procure notre petite bête.

« Si un éleveur est capable de répondre à la demande, c’est parce qu’il y a une femelle quelque part qui fait de la gestation en quantité industrielle pour pouvoir produire des chiots, tranche-t-il. L’opportunité se traduit par de l’abus », dit Jean-Marc Léveillé, le président d’ANIMA-Québec.

Source : La Presse
MAÉLIE SAMSON
30 NOVEMBRE 2020  (20H15)