photo

MILLIERS D'ENFANTS DE MIGRANTS EN CAGE AUX ÉTATS-UNIS : UN TRIBUNAL ORDONNE LEUR LIBÉRATION

Aux États-Unis, ce sont plus de 100 000 enfants qui furent ou sont toujours détenus dans des camps familiaux, séparés de leurs parents ayant tenté de franchir la frontière illégalement depuis le Mexique, certains depuis 2018.

Dans le cadre de sa politique de Tolérance Zéro envers l'immigration illégale, le gouvernement de Donald Trump avait suscité une vive indignation, incluant au sein de son propre parti, avec sa politique de séparation des familles à la frontière, envoyant les enfants dans des camps alors que les parents étaient incarcérés dans des prisons de l'immigration ou retournés vers leurs pays d'origine.



Détenus dans des cages, des tentes climatisées ou même d'anciens bâtiments commerciaux désaffectés au plus fort de la crise, certains vivent dans des conditions précaires, coupés de leur famille et avec une éducation minimale.


Hors, avec la pandémie de COVID-19, certains camps ont vu les cas positifs se multiplier, menaçant de devenir d'importants foyers d'infection, incitant un tribunal californien à ordonner la libération d'une centaine d'enfants provenant de trois camps ayant des cas positifs.

Dans son jugement, la juge Dolly Gee affirme : « Ces centres familiaux sont en feu, et l’heure n’est plus aux demi-mesures ». Elle ajoute du même coup que les enfants « doivent donc être soit rendus à leurs parents, soit placés dans des familles d’accueil avec l’approbation des parents, d’ici le 17 juillet. »

Reste à voir si l'administration Trump se rendra au jugement.

Crédits : La Presse
JULIE GAUTHIER
29 JUIN 2020  (11H32)