photo

OTTAWA RECOMMANDE LA MASTURBATION POUR ÉVITER DE PROPAGER LA COVID-19

La santé publique de la Ville d'Ottawa a mis sur pied un site rempli de suggestions pour continuer à profiter des plaisirs de la chair en toute sécurité durant la pandémie.

Les relations sexuelles consensuelles peuvent permettre de réduire l'anxiété et de profiter des moments d'intimité, mais est-ce que ces relations sont sécuritaires?

Les pratiques sexuelles bien protégées peuvent réduire le risque de tomber enceinte ou de transmettre des infections transmises sexuellement, mais elles n'arrêtent pas le virus de la COVID-19.

Des recherches ont été menées et le virus de la COVID-19 a été détecté dans la salive, les liquides respiratoires, l'urine, les selles et dans le sperme. Pour l'instant, le virus n'a pas été décelé dans les sécrétions vaginales.

La Ville d'Ottawa offre plusieurs conseils sur son site :

Se laver les mains avant et après les activités sexuelles, que vous soyez seul ou avec un ou des partenaires;

Utiliser un condom pour se protéger contre les infections transmises sexuellement et par le sang et pour réduire les contacts étroits;

Nettoyer les jouets sexuels et les couvrir d'un condom. Il faut également éviter de partager ses jouets sexuels avec d'autres personnes.



Pour réduire la propagation de la COVID-19 tout en continuant à profiter des joies du sexe, le site internet explique que le partenaire sexuel le plus sûr pendant la pandémie est soi-même. Il met donc la lumière sur les bienfaits de la masturbation et propose d'opter pour les sextos, le sexe virtuel ou les rencontres vidéos car s'il n'y a pas de contact avec autrui, il n'y a pas de risque d'être infecté.

La Dre Theresa Tam, l'administratrice en chef de la Santé publique du Canada, avait déjà fait des recommandations similaires en 2020.

Source : Le Lien
AMÉLIE DROLET
20 JANVIER 2021  (19H43)
QUIZ SUR BEACHNEWS
image
Qu'est-ce que le quinoa?
UN GENRE DE FILM
UNE ESPÈCE DE PLANTE
UNE NATION
UNE PLANÈTE DE NAINS