VIDÉOS        QUIZ        POOL        PODCAST              
VIDÉOS     QUIZ     POOL     PODCAST           MEMBRE
photo

PCU : L'ENVOI DES FEUILLETS T4A POURRAIT CAUSER DES SURPRISES À CERTAINS CANADIENS

Avec la période des impôts qui arrive, les Canadiens commenceront bientôt à recevoir tous leurs documents nécessaires afin de produire leur déclaration de revenu.

L'Agence du revenu du Canada (ARC) a annoncé qu'elle avait commencé lundi à envoyer les feuillets T4A aux Canadiens qui ont bénéficié l'an dernier de la Prestation canadienne d'urgence (PCU) ou de la Prestation canadienne de la relance économique.

Étant donné la pandémie et la crise économique qu'elle a provoquée, environ 8,9 millions de Canadiens ont été privés de revenus et ont dû faire une demande pour obtenir l'une de ces prestations.

Bien évidemment, ces revenus sont imposables et plusieurs bénéficiaires devront payer de l'impôt sur les sommes empochées puisque l'ARC n'a déduit aucun montant au moment des versements.

Cependant, l'Agence du revenu du Canada souligne que cela exclut les contribuables qui ont eu un revenu total inférieur à 13 229 $ (le montant personnel de base) en 2020.

Malheureusement, les Canadiens qui ont été victimes de fraude à leur insu pourraient avoir une mauvaise surprise et apprendre qu'ils se sont fait voler leur identité en recevant leur feuillet T4A.



Comme plusieurs médias l'ont rapporté, le procédé utilisé par les malfaiteurs pour mettre la main sur la PCU était assez simple. Il suffisait au fraudeur de voler l'identité d'une personne et de faire une demande de PCU.

Par la suite, le fraudeur demandait à l'Agence du revenu du Canada de verser la prestation dans un nouveau compte qu'il avait ouvert au nom de sa victime.

Si cette situation vous arrive, le Centre antifraude du Canada recommande de :

- rassembler toute l'information liée à la fraude (documents)

- contacter votre institution financière

- contacter votre poste de police local

- signaler la fraude au Centre antifraude du Canada en composant le 1-888-495-8501 ou en utilisant le système de signalement en ligne

Source : La Presse
SOPHIE PERRON
12 JANVIER 2021  (14H39)