photo

REMPLACER LES PILULES PAR DES PILULES

Un traitement pour venir en aide aux gens souffrant d'un trouble lié à l'usage de la méthamphétamine est présentement en examen.

L'étude était menée par les Instituts nationaux de la santé des États-Unis. Un pourcentage de réussite peu élevé, mais qui encourage les chercheurs, car le type de dépendance examiné en est un avec des options thérapeutiques très limitées. Les traitements non pharmacologiques, donc qui n'impliquent pas de médicaments, ont un taux de réussite très faible. Il n'y a actuellement aucun traitement reconnu et utilisé pour ce type de dépendance.

Le traitement réalisé sur 403 adultes âgés de 18 à 65 ans présentant un trouble allant de modéré à grave lié à l'usage des méthamphétamines se fait à l'aide d'une prise de médicaments, soit la naltrexone et le bupropion.

Le bupropion est un antidépresseur bien connu. Il est même parfois utilisé pour favoriser l'arrêt tabagique. De son côté, la naltrexone est utilisée pour traiter la toxicomanie, dont le trouble lié à l'usage des opioïdes et le trouble lié à l'usage de l'alcool.

L'étude a seulement porté sur la combinaison des deux médicaments, mais les chercheurs n'ont pas déterminé si leur usage de façon isolée fonctionnerait.

Les sujets de l'expérience ont été divisés en deux groupes distincts, le groupe traitement et le groupe témoin. Les sujets du groupe traitement ont reçu une injection de naltrexone à effet prolongé aux trois semaines et des comprimés quotidiens de bupropion à effet prolongé. Pour l'autre groupe, des placebos leur ont été distribués.

Lors des analyses effectuées aux 5e et 6e semaines, 16,5 % des participants du groupe traitement répondaient aux critères, ils étaient donc négatifs, dans le groupe témoin, ils ne représentaient que 3,4 %.



Lors des semaines 11 et 12, les taux étaient plutôt de 11,4 % et de 1,8 %.

Même si ces données semblent peu élevées, pour le domaine médical, c'est très encourageant, car cela démontre à quel point ce type de dépendance est difficile à traiter, mais pas impossible.

Pour que ce traitement soit adopté, des études devront être reproduites ailleurs, mais cela reste déjà une grande avancée pour la dépendance à la méthamphétamine.

Source : Radio-Canada
AMÉLIE DROLET
18 JANVIER 2021  (19H23)
QUIZ SUR BEACHNEWS
image
Quel célèbre site Mark Zuckerberg a-t-il fondé?
FACEBOOK
INSTAGRAM
TWITTER
YOUTUBE