photo

TUERIE EN NOUVELLE-ÉCOSSE : UNE ENQUÊTE PUBLIQUE AURA LIEU

Suite au drame survenu au printemps dernier, les dates du 18 et 19 avril 2020 resteront gravées dans la mémoire collective, en Nouvelle-Écosse, puisqu'il s'agit à ce jour de la pire tuerie ayant eu lieu au Canada.

Durant près de 12 heures, Gabriel Wortman, un prothésiste dentaire de 51 ans, a sillonné sa petite ville, déguisé en policier, à bord d'un faux véhicule des forces de l'ordre et a tué de sang froid 22 personnes, dont la policière Heidi Stevenson, avant d'être abattu par la police.



Trois mois plus tard, sous la forte pression populaire, Bill Blair, ministre de la Sécurité publique du Canada, a annoncé la tenue d'une enquête publique afin de faire la lumière sur les circonstances de cette tuerie : « Nous avons entendu les demandes des familles, des survivants, des représentants et des députés de la Nouvelle-Écosse pour plus de transparence », explique-t-il. « Les Canadiens méritent de savoir pourquoi une telle tragédie a pu se produire. »

Il souhaite notamment comprendre pourquoi la police a mis plus de 12 heures avant d'abattre l'homme, et investiguer sur la pertinence d'avoir utilisé le compte Twitter de la gendarmerie pour alerter la population.

Rappelons que le tireur avait un lourd passé criminel, important drogues et armes à feu du Maine, aux États-Unis, pour la revente au Canada.

Crédit : Le Monde
JULIE GAUTHIER
29 JUILLET 2020  (19H22)