photo

UN HOMME SE CONFIE TROIS ANS PLUS TARD, APRÈS UNE DURE ÉPREUVE DANS UN HÔPITAL - VIDÉO À L'INTÉRIEUR

Cette troublante histoire s'est déroulée le 18 avril 2018 à l'hôpital Humber River de Toronto. En effet, David Pontone, un homme de 45 ans, s'était rendu à l'urgence de cet hôpital en se plaignant de terribles douleurs dans les jambes.

« La douleur était insoutenable. Marcher était tout simplement impossible, » s'est-il d'ailleurs remémoré.

Le déroulement de la situation

Au moment où il s'est présenté à l'urgence de l'hôpital Humber River, M. Pontone a été pris en charge par un docteur qui a prescrit une imagerie par résonance magnétique (IRM). Cependant, quand celui-ci eut pris connaissance des antécédents en santé mentale du patient, il l'a ensuite dirigé vers le psychiatre de garde.

D'après M. Pontone, c'est le fait d'avoir divulgué qu'il souffrait d'un trouble affectif bipolaire que tout a basculé. Il leur a pourtant mentionné qu'il était dans un état stable depuis sept ans. « Ils ont pensé que je faisais semblant parce que je suis bipolaire, » a-t-il laissé tomber.

La CBC News a réussi à se procurer certains des rapports médicaux. Le psychiatre y aurait noté que l'anxiété semblait être le symptôme prédominant chez M. Pontone, alors que, sur une autre note, on pouvait lire que la raison de la visite de M. Pontone était pour la bipolarité , et non ses douleurs aux jambes. Choquant!

Évidemment, quand le psychiatre a eu les résultats de l'IRM, qui étaient normaux, il a jugé bon de renvoyer M. Pontone chez-lui.

« Aussitôt qu'ils ont eu les résultats, ils m'ont retiré les couvertures en me disant : "Allez, debout! Tu vas bien, il n'y a rien d'anormal!" »

20 minutes pour sortir

Une scène choquante a été captée par les caméras de surveillance. On y voit M. Pontone tenter d'atteindre la sortie, canne à la main et attrapant la rampe pour ensuite s'affaler à plat ventre sur le plancher. Ne pouvant se remettre sur pied, il a continué d'avancer à quatre pattes pour finalement s'immobiliser de douleur. Des gens veulent lui venir en aide, mais l'infirmière qui l'accompagne sur toute la scène leur dit de passer leur chemin.

L'infirmière lui aurait lancé : « Vous êtes un grand garçon. Allez, debout. Je sais que vous en êtes capable. »

Après 20 minutes pour se rendre à destination, un agent de sécurité l'a finalement aidé à monter dans un taxi.

Voyez la vidéo ici :


Le diagnostic

Les médecins de l'hôpital Humber River ont laissé l'impression à M. Pontone qu'il était malade dans la tête et c'est pour cette raison que, quelques jours plus tard, il s'est présenté par lui-même au Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH). Sur les lieux, le psychiatre a vite constaté que l'état de ses jambes n'avait rien à voir avec son trouble bipolaire.

Sur-le-champ, il a alors été transporté en ambulance à l'Hôpital Western de Toronto. Là-bas, un neurologue a diagnostiqué un syndrome de Guillain-Barré. Ceci est une affection rare dans laquelle le système immunitaire attaque certains nerfs.



Nous savons qu'aujourd'hui l'infirmière sur cette vidéo a été congédiée, mais nous n'en savons pas plus pour les médecins en question. Quant à Vanessa Burkoski, la directrice des soins infirmiers, elle a présenté des excuses auprès de la famille.

D'ailleurs, il a fallu deux ans pour régler cette histoire, car M. Pontone voulait posséder les images. Cependant, à cause qu'on y voyait d'autres visages, ceci a prolongé le processus. Il fallait faire des floues sur ceux-ci afin de préserver leur anonymat.


Source : Ici.radio-canada.ca
JOSÉE MAHEUX
19 JANVIER 2021  (19H20)
QUIZ SUR BEACHNEWS
image
Quelle est l’espérance de vie d’une autruche?
20 ANS
5 ANS
50 ANS
70 ANS