photo

UNE INVENTION RÉVOLUTIONNAIRE POUR LE MONDE DE L'HÔTELLERIE

Un architecte français, Jean-Michel Ducencelle, révolutionne le monde de l'hôtellerie en créant de toute pièce une soucoupe flottante autosuffisante qui permet à son propriétaire de vivre sur l'eau.

La « maison » flottante est en forme de dôme et est construite entièrement de matières écoresponsables afin de ne pas nuire à l'équilibre de la biodiversité marine.

À l'intérieur, on retrouve une piscine, des vitres qui permettent d'observer la vie sous-marine et des meubles fabriqués en matières recyclées. De plus, on peut trouver sur le toit des panneaux solaires qui font en sorte que la cabine n'a pas besoin de sources d'énergie extérieure pour être amplement fonctionnelle.



Un coût pas si élevé

Ce que l'on pourrait considérer comme un bateau est assez spacieux. Jusqu'à 12 personnes peuvent y être à bord en même temps.

Cette ingénieuse invention n'a pas fini de nous donner envie d'en acquérir. Son coût est tout aussi alléchant que ses caractéristiques. Les personnes qui le désirent peuvent effectivement se procurer la soucoupe flottante pour 420 000 euros pour un modèle sans moteur ou 480 000 euros pour un modèle avec moteur. Ce prix est moins élevé qu'un appartement du centre-ville d'une grande métropole comme Paris.

image

Un rêve devenu réalité

M. Ducancelle n'a pas décidé de créer la capsule flottante du jour au lendemain. Il s'agit en effet du rêve de sa vie. C'est notamment après le visionnement du film L'Espion qui m'aimait que l'architecte trouve l'envie de pouvoir un jour vivre sur la mer. À l'aide Jacques-Antoine Cesbon, un spécialiste de la maîtrise énergétique, un prototype voit le jour en 2017. Depuis, de nombreuses chaînes hôtelières ont déjà passé commande afin de se procurer ses chambres flottantes.

M. Ducencelle indique donc que les premières capsules sont en cours de fabrication. Il précise également qu'elles seront prêtes à l'emploi d'ici la fin de l'année.

Voici une vidéo promotionnelle qui montre plus en détail la soucoupe :


Crédit : Détours.Canal.fr
CATHERINE LAPENSÉE
30 JUILLET 2020  (21H28)